RETOUR AUX SOURCES

Frontière lituanienne. 2 484 Km.

Au cours de ces trois derniers mois, j'ai voyagé à la vitesse que mon corps, seul, pouvait me donner. Traverser l'Europe à 4 Km/heure, je ne pouvais rêver d'un meilleur rythme pour me rendre dans mon pays d'origine.

Faire ce voyage à pied m'a permis de vivre à 200 % chaque seconde de ce retour aux sources. Je n'ai pas traversé le paysage, je l'ai senti vivre en moi et chaque battement de mon coeur était un pas en plus sur la route. J'ajouterai que la lenteur de ce pèlerinage a amplifié tout ce qu'il a pu m'apporter, du contact de mes rencontres, à la beauté des paysages traversés. Ce n'est donc pas par gout pour la souffrance que j'use mes semelles, mais parce que la lenteur révèle les choses dissimulées par la vitesse.

Mon corps, heureux d'avoir été sollicité pour cette nouvelle expérience, était mon unique véhicule. Il est vrai qu'il a souffert, mais le voyage qu'il m'a offert valait de loin cet engagement. J'aime pousser mon corps au-delà de ces limites, comme lui faire faire 20 Km à jeun ou cumuler les heures de marches plus que de raison, car le sentir souffrir, m'aide à me sentir vivant. Au début du voyage, reprendre la route au petit matin était un fardeau. Puis au fil des jours, ce fardeau s'est transformé en plaisir, pour finalement devenir un besoin.

Ce retour aux sources était bien entendu un pèlerinage vers mes origines, mais également un retour à l'essentiel. Le voyage à pied a la faculté d'offrir à qui le pratique, la capacité de ce détacher de tout ce que notre monde mécanisé nous inflige. Il est magnifique d'évoluer au-delà de toutes nos habitudes qui nous conditionnent et nous fragilisent. Retirer cet inutile drap de soi dans lequel nous enveloppe notre société et revêtir la cape de l'aventure, de la bohême et de l'inattendu.
Dormir sous tente, pour apprécier le lit, dormir sur un banc pour apprécier la tente, dormir à même le sol, pour apprécier le banc. Il m'a fallu plusieurs semaines et plusieurs centaines de kilomètres pour arriver à ce stade, mais entre nous, de quoi le voyageur a t'il réellement besoin pour avancer, autre qu'un peu d'eau et un peu de pain ? Après de longues journées de marche où j'atteignais épuisé le but que je m’étais fixé, deux choses étaient indispensables à ma récupération : un peu d'herbe pour reposer mon corps et un peu de ciel pour reposer mes yeux.

Réussir également à ce détacher du découpage temporel. Vivre sans montre, vivre sans heure. Le voyage à pied est la meilleur réponse à l'échappé du temps, mon but n'était plus de le rattraper mais d'arriver à lui être indifferent. Je voyageai dans l'espace, mais le temps n'avait plus d'influence, n'avait plus d'importance. Je m'arrêtai pour manger, dormir et me délecter des paysages qui m'entouraient. Le soleil restait mon unique repère temporel, je croisai sa route tous les jours, lui courant vers l'Ouest et moi rampant vers l'Est.

Moralement, j'ai traversé des périodes difficiles. A plusieurs reprises, l'idée de mettre un terme à mon voyage m'est venue à l'esprit, inutile de vous le cacher. Les longs moments de solitude, où pendant plusieurs jours je ne croisais pas âme qui vive, ont presques eu raison de mon aventure. Ajouté à cela des douleurs physiques, fruits de longues journées passées à abattre des kilomètres. Mes pieds m'ont emmenés jusqu'ici, mais croyez moi ma volonté aussi.
Vous m'avez beaucoup apportés, chacun à votre manière. Merci tout d'abord à mon père, à Nico, à Christelle et à Francois pour m'avoir accompagnés quelques kilomètres sur ma route. Merci ensuite à ma mère, à Jean-Claude, à Fred et à Sarah pour être venu m'apporter un peu de réconfort. Merci ensuite à Francesco, à Friedericke, à Regina, à Siegfred et à Marec pour m'avoir ouvert la porte de leur maison. Merci également à tous ces inconnus que je ne reverrai probablement jamais, pour m'avoir tendu la main quand j'en avais besoin. Enfin, merci à vous tous pour vos encouragements. Pardonnez moi de ne pas vous citer, mais la liste serai longue et je m'en voudrai d'oublier un nom. Mais chacun de vos messages, mails et commentaires m'ont aidés a avancer.
Recevez à travers les textes et les photos du blog toute ma reconnaissance. Mon idée était de partager mon voyage avec le plus de gens possible, alors si je vous ai fait un peu voyager à travers ce blog, je suis doublement heureux d'etre arrivé jusqu'ici. Car les merveilles de mon aventure n'ont de valeur que si elles sont partagées.

Cette grande marche à travers l'Europe arrive à terme. Cela veut t'il dire que ce défi est maintenant derrière moi ? Non, je ne crois pas. J'ai laissé plus que de la sueur et du sang sur cette route, c'est un peu de moi-même qui marche encore. Alors ne soyez pas surpris, si un jour vous me voyez repartir, sac sur le dos et chaussures aux pieds. Et puis, si l'envie vous prends, faites votre baluchon, coupez votre téléphone, fermez la porte de votre maison et partez vous aussi vagabonder sur les chemins. Qui sait, peut-être même que l'on se croisera, sur le bord d'une route, au coeur d'une forêt ou au milieu de rien. Alors on marchera ensemble, toujours plus loin, sans tenir compte du temps qui passe, car ailleurs est un mot plus beau que demain...

A bientôt,

Adrien



Publié à 04:34, le samedi 20 septembre 2008, Kaunas
Mots clefs :
.. Lien


Mikolajki, Pologne, 2 300 Km.

Bonjour a tous !!!

Jamais je n'ai ete aussi pres du but. Il me reste precisement 4 jours de marches et a peu pres 170 km a parcourir. Samedi, dans l'apres midi, Retour aux Sources, sera enfin termine.

La traverse de la Pologne a ete plutot laborieuse. J'ai traine cette douleur au dos depuis Berlin, et mon etat de fatigue a entraine plusieurs jours de fievre. J'ai du par consequent multiplier les jours de repos et ainsi reduire mon itineraire.

Cependant, je me suis correctement rattrape dans les Mazurie. Ces derniers jours, j'ai enchaine les kilometres, comme on enfile les perles d'un collier, augmentant le kilometrage de mes etapes jour apres jour. J'ai litteralement survole les Mazurie et je serrai bientot en Podlachie, region enclavee entre les frontieres russes, bielorusse et lituanienne.

Mais il faut dire que j'ai trouve plusieurs sources de motivations. Ici, dans cette region sauvage du nord de la Pologne, la nature ne s'ecrit pas avec un grand N, c'est le mot tout entier qui est en majuscule. Les forets sont immenses, je n'ai jamais vu ca. Ce sont de veritables no man's land. Il est extremement facile de se perdre et impossible de se situer sur la carte. On sait par ou on rentre, mais jamais par ou on va sortir. J'ai passe des journees entiere, seul, a avancer a l'aide de ma boussole, a choisir un sentier plutot qu'un autre simplement au feeling.

Le plus impressionnant ici, ce sont les lacs. Ouvrez une carte des Mazurie, et vous aurez l'impression de voir une feuille verte recouverte de taches d'encre bleu. Certain d'entre eux sont gigantesques, comme le Niegacin que les polonais appelle la mer... En arrivant au bord de ce dernier, apres une longue journee de marche, j'avais le meme ressenti que lors de mes derniers trecks en haute montagne : du respect face a l'immensite.

Demain, je vais reprendre la route a travers ce paradis, me rapprocher encore plus pres de la frontiere, et vivre enfin ce moment que je convoite depuis si longtemps, mais ne vous inquietez pas, je vous tiens au courant !

A tres bientot,

Adrien

 

Varsovie, a l'ombre du centre de la culture, plus grand building de Pologne edifie par Staline lui meme. Le plus dur pour le voyageur apres de long sejour en pleine nature, c'est de revenir dans la jungle urbaine...

Une bande d'Americain avec qui j'ai passe la soiree, trop cool !!! 

Les forets mazure, reservoir de vie sauvage...  

En arrivant au bord du Niegacin, sombre, noire, immense (et la ce n'est qu'un bras)....

Yo !

Et le meme au coucher du soleil !

Vide !

Re-Yo !

Toujours le chemin,

Et toujours les lacs !



Publié à 04:13, le mardi 16 septembre 2008, Varsovie
Mots clefs :
.. Lien


Olsztyn (Varsovie), Pologne. 2 120 Km.

Bonjour a tous !!!!

Apres Olzstyn, j´ai pris un train pour descendre quelques jours a Cracovie. Je suis ensuite remonté par Varsovie ou je me repose un peu avant de regagner Olzstyn et reprendre ma rando vers l´Est. Mais une vilaine fievre m´empeche de repartir, et je reste tranquillement a l´auberge de jeunesse a regarder les infos sur TV5, ha ces francais... Mais bon, je pense que demain, c´est la bonne ! De toute facon, je n´ai pas trop le choix, j´ai un planning a tenir, non mais quand meme !

Je me trouve donc a la porte de la région des Masurie, autrement appelée region des 1 000 lacs. Beaucoup de polonais m´ont avoués penser que cette région est la plus belle de Pologne et que c´est une chance de terminer mon voyage dans ce paradis sauvage.

Le 20 septembre, je retrouverai ma cousine Astrid sur la frontiere lituanienne, m´étant ainsi un terme a mon aventure. Il me reste donc une grosse semaine de marche, mais c´est la derniere. Alors dorénavant, je vais apprécier chacun de mes pas en pensant que ce sont les derniers d´une longue rando a travers l´Europe. Je commence maintenant a entrapercevoir le bout du tunnel, mais pas encore, non pas encore...

   

La vue sur la Vistule au coucher du soleil (superbe)

 

Et celle sur Torun, un peu plus tard dans la nuit :

Repartir toujours tout droit, toujours plus loin !

La place au pigeon...

 

Une belle riviere au crepuscule, parfait pour y planter la tente.

Overdose de foret...

Remember...

La place au pigeon (bis)

La cathedrale de Cracovie, sublimissime...

En remontant vers Varsovie, ce couple de gentil polonais m'a offert le petit dejeuner a bord du train, heureux d'encourager le pauvre pelerin que je suis. Je suis egalement reparti avec un superbe marque-page en tissu que la dame avait confectionne elle meme, une fois de plus merci infiniment. Je dois beaucoup a ces nombreuses rencontres qui remettent mon moral au beau fixe.

 



Publié à 10:29, le mercredi 10 septembre 2008, Varsovie
Mots clefs :
.. Lien


Torun, Pologne. 1 840 Km.

Salut a tous !!!!

Avant de quitter Poznan, j'ai fait la connaissance d'Agatha. En fait Agatha est une amie de Nico, mais si, rappelez vous, le gai luron qui m'a accompagne quelques jours au tout debut du voyage. Donc du coup, j'ai ete invite a manger chez ses parents, ou j'ai pu gouter quelques specialites polonaises, a base de porc et autre plats en sauces... Et tout ca, c'est termine, je vous le donne en mille avec quelques verres de wodka ! Je suis reparti avec une belle bouteille de wodka au miel et un gateau a la fleur de pavot, ah l'hospitalite polonaise ! En tout cas merci infiniment a eux du bon moment passe en leur compagnie.

Donc, apres avoir quitte Poznan, j'ai passe de longues et tristes heures a traverser les terres agricoles de la Wielkopolska, sans grand interets particulier, a part celui de foutre la cafard, tellement y a rien a voir. Je suis arrive dans la superbe petite ville de Gniezno, qui s'avere avoir ete capitale de Pologne au Moyen Age. Pour la petite histoire, c'est trois frangins, Lech, Szech et Russ, fondateurs respectifs des nations polonaises, tcheques et russe. Un beau matin, Lech apercois un nid d'aigle blanc sur un chene. Persuade d'y voir un signe, il fonda la ville de Gniezno qui signifit "nid" en polonais. Et l'aigle est devenu l'embleme du pays.

De retour dans la campagne polonaise, et apres avoir retrouve un peu de foret entre les cultures, je suis arrive apres quelques dizaines de kilometres plus loin, sur les bord de la Vistule. Je quitte ainsi la Wielkopolska et entre en Kujawsko-Pomorskie ! Par la meme occasion, je rentre dans la sublime Torun, ville medievale classee par l'UNESCO. Torun est egalement la ville natale du celebre Nicolas Copernic (tiens un autre Nico) celui qui a dit :" stop, on arrete la fumette, la terre tourne !"

Voili, voilou les news, a part ca, je peux pas trop dire que j'ai plus mal au dos mais la proximite de la ligne d'arrive m'empeche d'y penser. Etant plutot a jour dans mon planning, il n'est pas impossible que je fasse un petit saut a Gdansk ou a Varsovie ou bien au deux ! Mais en train, faut pas deconner, non mais quand meme. Dans une semaine, je serrai dans les Mazurie, la region des 1 000 lacs, et apres, et apres...

Agatha et ses parents, superbe rencontre, super moment.

De retour dans la campagne polonaise, des heures de marche a traverser les cultures, RAS. 

La ville de Gniezno et sa cathedrale.

Et la vue du haut des tours.

On ne change pas une equipe qui gagne ! (voie de Moscou, qui rejoint Namur en Belgique)

La Vistule.

Et la ville de Torun.

Monsieur Copernic.

Vente de champignons, (J'ai repere deux ou trois coins pas trop mal en traversant les bois, alors si dans l'avenir, je encontre quelques soucis financiers, je pourrai toujours me lancer sur le marche du champignon polonais),

Ou bien sur celui du tournesol !

La porte de la cathedrale Saint Jean, c'est juste pour les couleurs.



Publié à 12:50, le jeudi 4 septembre 2008, Toruń
Mots clefs :
.. Lien


Poznan, Pologne. 1 700 Km.

Bonjour a tous !

Durant plusieurs jours, j'ai traverse la region de Lagow qui est en fait un superbe parc naturel compose essentiellement de lacs et de forets, et bien evidement pleins d'animaux (Iwo, j'ai pas encore vu de loups !).

En arrivant dans le superbe village medieval de Lagow, j'ai rencontre Marec, le gerant du camping. Il a ete particulierement touche par mon voyage et a refuse que je paye le camping. Le soir meme, il m'a propose de me joindre a sa table pour le diner, la wodka etait bien entendu au RDV...

Bon physiquement, mon dos me fait un peu souffrir, j'ai donc un peu du abreger mon voyage et me rendre a Poznan pour y prendre un peu de repos et rencontrer un kine pour un massage reparateur (un ami de Marec).

Poznan est une ville superbe, 3 eme ville de Pologne et 600 000 habitants quand meme ! Je prends donc un peu de repos dans une petite auberge de jeunesse, au coeur de la vieille ville qui est d'ailleurs superbe.

Je reprends la route mardi, en esperant que mon dos tienne le coup, et puis maintenant, je rentre dans les trois dernieres semaines de mon voyage. Dans 20 jours, je serais en Lituanie. Les 20 derniers jours...

Le parc de Lagow :

Le paradis des pecheurs

Marec, gerant du camping de Lagow. Un homme d'une corpulence de titan, mais avec une gentillesse et une sensibilite comme on en rencontre pas tous les jours. 

Avec son fils a droite et son neveu a gauche

La  facade de la place principale de Poznan.

L'hotel de ville

La cathedrale de Poznan (avant et arriere). Elle ne paye pas de mine, mais 5 rois polonais y sont enterres.

Le tramway sous la pluie

Un autre polonais celebre...



Publié à 08:31, le dimanche 31 août 2008,
Mots clefs :
.. Lien


Osno Lubyskie, Pologne. 1 525 Km,

Bonjour, bonjour.

J'ai ouvert la porte de la Pologne ce matin vers les 07h30. En meme temps, j'ai quitte l'Europe de l'Ouest, pour l'Europe de l'Est. Franchir le fleuve Oder, frontiere naturelle entre l'Allemagne et la Pologne, ne pouvait se faire sans emotion. J'ai deja parcouru plus de 1 500 Km et maintenant je suis ici, tout pres du but. Dans 26 jours et environ 900 Km, je retrouverai ma cousine Astrid sur la frontiere lituanienne.

Le passage en Pologne a ete retarde d'une journee a cause de mon dos qui me fait souffrir. Il m'etait indispensable de m'arreter un peu sans doute pour detendre cette colonne qui travaille au quotidien. Ah, cette enveloppe charnelle qui me rappelle bien souvent que le voyage a pied est peut etre le moyen le plus enrichissant de decouvrir le monde, mais pas le moins fatiguant ! Bon, mes pieds se sont habitues, le reste du corps n'a qu'a faire pareil, de toute facon, je ne lui laisse pas le choix, pas si pres du but.

Aujourd'hui la Pologne et demain, la Lituanie...

J'ARRIVE !!!

 

En arrivant a Franckfurt/Oder, les postes frontieres sont dorenavant ouverts, merci l'Europe.

Je franchis donc l'Oder, et rentre ainsi en Pologne.

L'Allemagne est maintenant derriere moi, sur l'autre rive, je garde le cap vers l'Est...

Tres rapidement la Pologne s'est montree tres interessante. Apres avoir quitte Slubice, la ville frontiere, et etre rentre un peu dans les terres, j'ai pu m'impregner de l'atmosphere polonais.

La route principale qui mene au village de Sulow.

Ici les paysans utilisent les bonnes vielles methodes !

 

L'epicerie du village, installee dans la cave de cette maison.



Publié à 12:14, le mardi 26 août 2008,
Mots clefs :
.. Lien


Furstenwalde, Allemagne. 1 480 Km.

Bonjour a tous,

La rando a repris apres quelques jours de repos berlinois. C'est pas evident de se retrouve tout seul apres la semaine que je viens de passer, mais la Lituanie n'est plus tres loin, enfin c'est ce que je me dis pour garder le moral.

Donc, je suis reparti, Christelle est rentrée, et Fredo, beaucoup moins Rigolo, n'est pas venu...

Bon, je suis a moins de 50 Km de la frontiere polonaise, allez on se motive, encore 4 grosses semaines de marche et un petit milliers de kilometres et la boucle sera bouclée.

Bon, je vous laisse avec cette citation du celebre auteur contemporain Renaud Sechan : "Le voyageur est fatigué, mais jamais je ne cesserais d'avancer"

 

Et voici les dernieres photos berlinoises :

La colonne de la victoire

Un pasteur s'est battu il y a 20 ans pour conserver 300 m du mur de Berlin qui longeait son presbytere, le voici :

Aujourd'hui, le mur de Berlin est symbolise par des paves traversant la ville.

 

Le cimetiere juif de Berlin

 

Dans le cimetiere juif, comme dans la synagogue, kippa obligatoire pour les hommes !!!!

Pardonnez ma faiblesse, mais je vous assure que parfois le pays me manque... (on trouve de tout a Berlin)

 


Publié à 12:41, le samedi 23 août 2008, Berlin
Mots clefs :
.. Lien


Berlin, Allemagne. 1 445 Km.

Enfin, la capitale allemande est atteind.

Etape tres importante de mon voyage car elle marque la fin du deuxieme chapitre "partie germanique", et surtout je suis maintenant plus proche de l'arrivee que du depart, et ca, c'est bon pour le moral !

Pour etre franc, ca fait deja un petit moment que j'ai passe la moitie du voyage, car apres avoir refais au calme quelques calculs, il me reste encore 1 100 Km a parcourir avant d'arriver en Lituanie.

Il m'aura fallu tout juste 20 jours pour relier Amsterdam a Berlin, mais je ne vous cache pas que ces 10 derniers jours, ca a ete du sport et plusieurs de mes etapes ont atteind les 50 Km.

Que dire pour conclure sur ce morceau allemand, et bien malgre une introduction un peu triste, ce qui est normal quand on en fini avec les sompteux Pays-Bas, j'ai adore, oui vraiment, adore traverser l'Allemagne a pied !

Deja, c'est un pays tres proche de la nature, tres respecteux de l'environnement. Les forets, qui ont d'ailleurs represente au moins 65% de mon voyage germanique, sont superbes, tres sauvages et pleines d'animaux. Lors de mes departs tres matinaux, vers les 5h du mat, c'etait regulierement que je rencontrai, chevreuils, sangliers et ecureuils.

Ensuite les gens sont supers sympas, un peu froid peut etre au premier contact, mais ce n'est pas moi, francais, qui vais les juger. Bien evidement, je pense a ces deux familles qui m'ont ouverts la porte de leur maison, mais aussi a tous ceux qui m'ont offerts a boire ou a manger, ou qui ont partages un peu de leur temps avec moi. A tous ces gens rencontres, merci infiniment, je leurs dois beaucoup de kilometres abattus.

Enfin, certaines villes et villages d'ici valent vraiment le detour, gros coup de coeur pour la region de la Harz.

Sur le plan sante, tout va bien, ou plutot tout va mieux ! Surtout les pieds, que j'ai passe beaucoup de temps a soigner. Maintenant, ils sont comme neuf. J'ai bien une petite tendinite de temps en temps qui me taquine au niveau de la cheville, mais la je n'ai que ce que je merite...

Donc, je suis a Berlin, ville superbe et tres riche en musees, j'ai retrouve Christelle et on se fait un petit sejour dans la capitale allemande. Je dors dans un lit, j'ai des vetements propres, et je prends des douches tous les jours, le grand luxe !!!!

Mais ne vous inquietez pas, je n'aurais aucun mal a repartir, car 3 jours de marche apres Berlin, c'est la Pologne, derniere ligne droite avant la Lituanie, mais sacre ligne quand meme !

Ca avance, ca avance...

 

Et maintenant quelques photos berlinoises :

 

Enfin !

 

 Le Reichtag et sa coupole de verre

Le monument en memoire de la Choa.

 Coucou !!!!

 La celebre tour de television (l'asperge)

Et la vue qui va avec :

 Un morceau du tristement celebre mur et la borne qui l'accompagne.

Vous quittez Berlin, vous rentrez dans Berlin.  

Memorial pour les victimes de la guerre

Et le texte qui l'accompagne :

Le chateau de "Sans Soucis" a Potsdam



Publié à 17:39, le mardi 19 août 2008, Berlin
Mots clefs :
.. Lien


Lutherstadt Wittenberg, Allemagne. 1 340 Km.

Le Wanderer.

Les vagabonds romantiques allemands cultivaient a la fin du XIX eme siecle une certaine maniere de voyage. Ils traversaient l'Europe, a pied avec l'insouciance de ceux qui ne savaient pas le matin dans quelle grange ils dormiront le soir et s'en contrefoutent. Ils leur suffisaient de se sentir en mouvement, environnes de la beaute des campagnes, avec l'ame ouverte a tous. On les appellait les Wanderer. Mot allemand, difficilement traduisible en francais, il s'agit de quelque chose entre le voyageur classique a l'affut des merveilles du monde et de l'errant libre de toute entrave.

 

Bonjour a tous, me voici arrive, apres de nombreux kilometres et de journees bien remplies, a Lutherstadt Wittenberg, ou pour les plus instruit d'entre nous, la ville de Luther.

Ce week-end, je retrouve Christelle pour un sejour berlinois qui me fera le plus grand bien, et apres, c'est cap sur la Pologne pour une dernier morceau.

J'ai appris que les JO  avaient commences, je ne verrais pas grand chose, mais du fin fond de ma foret allemande, j'ai une grosse pense pour Anso qui, je crois combat demain. "On le dit pas mais on le pense ! ", elle comprendra...

Bon et bien je vous laisse en compagnie des dernieres photos prise en Allemagne.

A bientot,

Adrien

 

Il en est fini de la foret allemande, retour dans la campagne.

 

 Un des plus vieux cloitre d'Europe, peu apres Wernigerode

En arrivant sur les bords de l'Elbe

Et le bac pour traverser l'Elbe

Il arrive parfois que mon chemin emprunte d'ancienne voie romaine.

La place principale de Lutherstadt Wittenberg



Publié à 01:40, le jeudi 14 août 2008, Berlin
Mots clefs :
.. Lien


Wernigerode, Allemagne. 1 235 Km.

Bonjour, bonjour, bonjour !!!!!

L'Allemagne n'a rien a envier a la France, ici tout est superbe. Depuis trois jours, je traverse une region qui s'appelle Harz, tres tres boisee, pleine de lacs et rivieres, remplie d'animaux, et surtout tres vallone. Cela me fait pense aux Vosges ou au Jura de chez nous. Ca monte et ca descend toute la journee. Hier, j ai passe un col a 500 m d'altitudes et un sommet a 700 m, (Nico, Big up, La Rhune) cela peut paraitre derisoire, mais quand on vient de se faire une traverse du plats pays, et bien un peu de denivelle, ca vous change un homme !

Sinon, les villages sont tous plus beaux les uns que les autres, de style medieval, avec leurs eglises romanes, leurs rues pavees, etc.  Enorme coup de coeur pour Goslar, peut etre le plus beau village que j ai eu l'occasion de voir depuis le debut de mon voyage, pourtant il y en eu des beaux villages, mais alors celui la, il casse la baraque. Le principe de voyager sans guide touristique, c'est que l'on ne sait jamais sur quoi on va tomber, et pour le moment, je dois dire que je n'ai pas ete decu, quel belle region !

J'ajoute que les gens ici sont supers sympa, meme si les anglophones se font rares, et que toutes les villes un peu importantes, possedent une auberge de jeunesse. Disons que ces differents facteurs, mettent mon moral a son top, et c'est peut etre aussi pour ca que les trois derniers jours passes, j'ai fait d'enorme journee de marche.

Le week-end prochain, je retrouve Christelle pour un petit sejour berlinois, un peu de repos avant de repartir. J'ai eu la main un peu lourde sur les previsions kilometriques, car quand je serais a Berlin, j'aurais parcouru, normalement 1 400 Km alors que j'en avais vu plus de 1 600, c'est pas grave, mieux vaut en prevoir trop que pas assez. Cependant, j'estime maintenant mon voyage a moins de 3 000 Km. Enfin bon, ca c'est les stats du randonneur.

Je vous embrasse tous, merci pour vos mails et commentaires, desole de ne pas y repondre, mais croyez moi, chaques petits mots de votre parts, m'aide a avancer.

A bientot,

Adrien

 

Et maintenant les photos :

Le superbe village de Goslar :

 

Anime en plus :

Rando dans la region de Harz :

Ca monte !

Lacs et forets, mon quotidien !

Un petit plan pour vous donner une idee de la region.

Une demi lune, rien de mieux pour faire les rando nocturnes, riche en rencontre avec les animaux.

Et enfin, le dernier village ou je me trouve : Wernigerode !

 

Drole de fontaine.

 

Reprendre la route le matin, n'est pas toujours evident. Je dirai meme qu'au debut, c'etait un fardeau. Puis au fil des kilometres, le fardeau s'est transforme en plaisir, pour finalement devenir un besoin.



Publié à 03:39, le lundi 11 août 2008, Berlin
Mots clefs :
.. Lien


Hameln, Allemagne. 1 130 Km.

Bonjour a tous

Me voila arrive a Halmen, peut etre que ce village parle a certain d entre vous car il est celebre pour sa legende. Mais si vous savez, cette ville infestee de rats, et un jour un musicien arrive et dit Pour 3 000 E, je met la musique a donf et je vous en debarasse. Les habitants ont signes, les rats sont partis, mais ils n'ont jamais payes. Du coup le type pour se vanger, il a fait la meme chose avec les enfants du village. Pas cool !!!

A part ca, ca va, un peu fatigue, je ne vous le cache pas. Mais je suis a une semaine de marche de Berlin, ou je prendrai 5 jours de repos et ou je retrouverai Christelle. Apres ca, je retrouverai Fredo le Rigolo pour entamer la derniere partie de mon voyage, la partie Pays de l Est.

Il est l heure pour moi de reprendre la route, voici quelques photos pour vous donner une idee des merveilles qui composent mon voyage.

A bientot,

Adrien

 

Mon dernier abris dans la foret pour passer la nuit, rustique mais sympa !!!!

Paysage allemand

En traversant le Weser le soir

 

J offre une biere au premier qui me traduit ce texte trouve dans la foret allemande    Stephane, tu n as pas le droit de jouer

Visite de Ritelm,

Detail d une maison

Sombres forets allemandes

Le jour de flute d Hamlen

La maison aux cloches

En repassant le Weser



Publié à 09:36, le samedi 9 août 2008, Amsterdam
Mots clefs :
.. Lien


Porta Westfalica, Allemagne. 1 040 Km.

En arrivant hier a l'etape, un homme vint a ma rencontre :

" - Bonjour !

- Bonjour.

- C'est toi le garcon qui traverse l'Europe a pied ?

- Oui, c'est moi.

- Mon amie Friederike m'a prevenue de ton arrive, si tu ne sais pas ou passer la nuit, ma maison t'es grande ouverte ! "

 

Merci profondement et du fond du coeur a Siegried et Regina qui m'ont ouvert leur porte pour la nuit et du bon moment passe ensemble.

Il

En marchant dans les bois cet apres-midi, j'ai entendu le son d'un instrument que j'ai eu aucun mal a identifie pour avoir traverser l'Ecosse a pied, il y a deux ans : une cornemuse. J'ai rencontre cet ecossais, qui fait un tour de l'Europe avec son instrument pour faire decouvrir a nous autre europeen, les valeurs de son pays.

Le Kaiser, alors, j ai pas trop compris qui il etait, ni ce qu il avait fait, mais cette immense et colossale statue au milieu des bois attire pas mal de touriste et offre une vue surprenante sur la vallee

 

Voyez plutot :



Publié à 05:59, le mercredi 6 août 2008, Amsterdam
Mots clefs :
.. Lien


Lübbecke, Allemagne. 1 005 Km

Bonjour tous le monde !!!!!

Me voila arrive a Lubbecke, petite ville a mi chemin entre Osnabruck et Hannovre. Hier, Francois m'a annonce que son genoux le faisait souffrir et l'empechait de continuer. Il a donc souhaite s'arreter la, et rentrer a Lyon. Il aura quand meme parcouru 230 Km en 7 jours de marche, ce qui est une tres belle performance. "T'as bien bosse Alter, tu peux en etre fier".

Donc, je continue tous seul jusqu'a Berlin, et comme vous pouvez le constater, j ai passe aujourd hui, la barre des 1 000 Km, belle trotte ! L'Allemagne offre un visage plus sympathique qu'au debut, je traverse d'immense foret ou je croise plein d'animaux, le temps semble se maintenir, et les gens sont un peu plus agreable. J ai dailleurs fait hier une rencontre qui est une des plus belles de mon chemin.

En arrivant hier vers 17h00 au village de Bad Hessein, je commencais a me mettre en tete de chercher un endroit pour passer la nuit. Je consultais ma carte, pour avoir une vision de l espace qui m entourait, quand soudain une dame vint a ma rencontre. Elle croyait que j etais perdu.On commence a discuter, puis lorsqu elle a apris ce que je faisais, elle insista pour me payer un verre. Le verre se transforma en restaurant quand je lui dis que je n avais rien avale depuis ce matin et que j avais parcouru une trentaine de kilometre dans la journee. Quand vint le moment de se separer, je la remercia profondement jusqu a ce qu elle me demande ou je passais la nuit. N ayant pas de reponse, elle insista pour que je l accompagne chez elle. Elle ouvrit la porte de son immense maison, me montra la chambre d ami, je pris une douche, et elle insista pour laver mon linge. 1 heures apres, je me retrouvais a table avec son marie medecin et ses deux enfants. Le mari insista apres le repas pour soigner mes pieds uses et me prescrit des medicaments. Il deboucha une excelente bouteille de vin, et me couvrit de questions par rapport a mon voyage. Ce matin au petit dejeuner, ils me proposerent de rester un jour de plus a me reposer, mais je refusais leur offre, car la route est encore longue. Ils m ont acceuili chez eux sans poser de question, ils m ont traite comme un membre de leur famille, toute cette gentillesse a remplie mon coeur de pelerin et me donne beaucoup de courage pour avancer. Si il lisent ce message, je les remercies encore profondement.

 

Friederike Solf et son mari medecin, mes bienfaiteurs

La campagne allemande

Rencontre avec le roi de la foret

Une tour d observation de 30 m de haut et de 200 marches en plein dans la foret

Et la vue d en haut

Balade dans les bois 

Idefix ne serait pas content !!!



Publié à 03:31, le mardi 5 août 2008, Amsterdam
Mots clefs :
.. Lien


Osnabruck, Allemagne. 940 Km.

Salut a tous !!!!

On est reparti apres une journee de repos, les pieds vont beaucoup mieux, il faut quand meme les surveiller de tres pres.

Ca  y est on est en Allemagne, on a passe la frontiere il y a deux jours.

Et bah l Allemagne, c est pas folichon, folichon : l allemand est triste, l allemand est froid, l allemand ne parle pas, il dit pas bonjour, encore moins au revoir. Bref, ici, c est pas la joie. Triste

Paysage pas top, temps pas top, beaucoup, beaucoup de goudrons sur notre chemin, et en plus, maintenant, on se fait bouffer par des tics, ces petites betes bien moches qui vous croques la peau et se gorgent de sang jusqu a ce que mort s en suive.

On continue doucement notre chemin vers Berlin, ce soir arret a l auberge de jeunesse d Osnabruck.

A bientot,

Adrien et Francois

 

Quelques photos pour remonter le moral a un niveau acceptable :

 ON EST EN ALLEMAGNE

 

 Un petit feu de camps

 Drole de signalisation !!!!

 Chateau de Bad Batheim

 

Nostagie francaise

Visite de Rheine, pas en Bretagne

On a fait la course, j ai fini par gagner, mais c etait chaud!!!!!

Un peu de verdure

On fait plein de rencontre

 Il y a meme une dame qui m a donnee un petit drapeau, alors maintenant je m affiche.



Publié à 07:02, le dimanche 3 août 2008, Amsterdam
Mots clefs :
.. Lien


Oldenzaal, Pays-Bas. 800 Km.

Bonjour, bonjour !!!!!

Me voila arrivé avec Francois a Oldenzaal a 15 km de la frontiere allemande. Depuis Amsterdam, nous avons traversé cultures et forêts, vu toutes sortes d'animaux, et rencontré encore une multitude de personnes.

Bon, je ne vais pas vous le cacher plus longtemps, j'ai les pieds bien usés, voir bien bien usés. C'est le prix a payer de 800 Km parcouru peut être un peu trop rapidement. Je suis donc bloqué a Oldenzaal tant que mes plaies ne sont pas cicatrisées. Contraint de prendre une journée de repos, j'attend le feu vert du pharmacien pour repartir et enfin franchir cette frontiere allemande.

J'espere reprendre la route demain matin, mon esprit veut avancer, mais mon corps me rappelle a l'ordre.

Merci pour tout vos mail et commentaires,

A tres bientôt, j'espere en Allemagne,

Adrien

 

Les photos :

Depart motivé vers l'Est avec Francois.

Drole de rencontre : 

Balade dans les bois :

Visite d'un moulin 

On n'a pas fini d'en ch... !!!!! 

Crepuscule vu de la tente : 



Publié à 10:13, le jeudi 31 juillet 2008, Amsterdam
Mots clefs :
.. Lien


Amsterdam, Pays-Bas. Repos.

Salut a tous !!!!

Ca fait du bien de souffler un peu, me voila arrive a Amsterdam, capitale de toutes les folies. J ai retrouver Sarah, Fredo le rigolo et Alter, qui sont venus passer quelques jours a Amsterdam. Et on heberger chez mon pote Francesco, un italien super sympa que j ai rencontre sur Paris et qui a immigre ici. C est trop cool de sa part de nous avoir ouvert la porte de son appart pendant trois jours.

Sinon, Amsterdam est une ville formidable et ca fait vraiment du bien de faire une coupure de plusisurs jours.

Alter et moi repartons demain, et maintenant c est vers l Est que je me tourne. J ai termine le premiers chapitre de mon voyage, la partie maritime. Et maintenant j entame le chapitre deux. Relier Amsterdam a Berlin est le nouveau programme, et je me donne tout le mois d aout pour y arriver. Dans 4 jours, je passerai la frontiere allemande, et gagnerai encore quelques kilometres vers la Lituanie.

A bientot,

Adrien

Quelques photos d Amsterdam : 

''RANDONNEUR RECHERCHE KILOMETRES A PARCOURIR''

La fine equipe d Amsterdam de gauche a droite : Fredo le rigolo, Alter, Ego, Francesco et Sarah !!!!!!!!!!!!!!

 

 



Publié à 04:26, le dimanche 27 juillet 2008, Amsterdam
Mots clefs :
.. Lien


Rotterdam, Pays-Bas. 665 Km.

Boujour, bonjour,

Rotterdam, plus grand port du monde !!! Le magnifique et pluvieux voyage Zelandais c est acheve, et maintenant, je suis en Hollande. Je ne me plein pas trop car ces deux derniers jours, le temps c est montre plutot clement, et aujourd hui, c est presque caniculaire...

Christelle est reparti tout a l heure vers la France, fatiguee mais heureuse de sa traverse des iles Zelandaises.

J ai quitte le large, maintenant je ne reverrai plus la mer avant longtemps. Certainement pas avant la Lituanie. Je suis suffisament monte dans le nord, et je vais maintenant doucement m enfoncer dans les terres en prenant la direction de Berlin. Je peux donc dire que la partie maritime de mon voyage s acheve, et apres ma petite vire de 3 jours a Amsterdam ou je retrouverai Francesco, Sarah, Fredo le rigolo et Alter, j entamerai alors jusqu a Berlin la partie Germanique de mon periple.

J avance tout doucement, et si je pouvais ralentir un peu je le ferai. Car il n y a rien de plus agreable et de plus enrichissant que de decouvrir une region qu en prenant son temps. Et je trouve qu a 5 km/heures, ca va encore trop vite, simple question de point de vue.

A tres bientot,

Adrien,

 

Les vagues du cote de Rockanje. 

Encore une eolienne

Elle etait froide mais il fallait bien que je montre mon superbe bronzage !!!!!

 Le superbe port de Brielle

Le superbe port de Rotterdam !!!! 

 

Les fameux barrages de la Zelande



Publié à 17:35, le jeudi 24 juillet 2008, Rotterdam
Mots clefs :
.. Lien


Ouddorp, Pays-Bas. 600 Km.

Salut a tous !!!!!

Les Pays-Bas m'ont ouverts leur porte. J'ai passé la frontiere le 15 juillet, a 20 Km au nord de Bruges.

Le seul probleme, c'est que depuis que je suis rentre ici , je n ai pas eu un seul jour de beau temps. En fait, c est le probleme du littoral, c est que le temps change tout le temps, cela me rappelle un proverbe ecossais " si le temps ne te plait pas, attend 5 mn".  A part ce detail meteorologique,  c est vraiment le pays du velo ici , TOUT le monde en fait, il y en a partout, j en croise plusieurs centaines par jour, et tout est fait pour le confort des cyclistes. Une multitude de pistes cyclables, avec des indications de partout. 

Sinon, je continuemon ascension vers le nord en traversant cette merveilleuse mais humide region qu est la Zelande. J ai retrouve Christelle au petit port de Breskens. On marche tranquillement en passant un a un les pont et les digues qui relient les iles entres elles. On traverse de magnifiques petits villages cotiers, mais le probleme principale, je ne vous le cache pas, c est la pluie. Parceque lorsque l on marche une journee entiere sous la flotte, les petits villages cotiers, ils ne sont plus mignons du tout. Et le plus dur c est de replanter la tente apres ca. C est pourquoi, pour la deuxieme fois de mon voyage, j ai recraquer pour un petit hotel afin de refaire le plein d energie !!!!

Si tout se passe bien, dans 5 jours je rentrerai dans Amsterdam, et acheverai ainsi la premiere partie de mon voyage, la partie ''maritime''. Il ne me restera plus qu a entamer, la partie ''germanique'', mais ceci est une autre histoire.

PS : Pardon pour les fautes de frappes et les fautes en tout genres, ici les claviers des ordi ne possedent plus toutes notre ponctuation complique et  il m'arrive souvent apres une longue journee de marche sous la pluie d oublier mes regles de francais.

A tres bientot.

 

Et voici quelques photos :

Une petite derniere de Bruges!

 

Bien evidement qui dit Zelande, dit moulin.

 

Le littoral surindustrialise des Pays-Bas, est une autoroute maritime.

 

C est bon, je suis sur la bonne route, j ai retrouve mes reperes gaulois. (Petite dedicace au village gaulois d Argentine)

 

Ici, le marche se fait au bord des routes

Petit coin de ciel bleu cache derriere des nuages crepusculaires.

Le port de Sierekzee

Et la plage a Renesse



Publié à 17:05, le lundi 21 juillet 2008, Bruges
Mots clefs :
.. Lien


Bruges, Belgique. 385 Km

Salut à tous.

Comme vous pouvez le constater, je suis arrivé en Belgique, plus précisement à Bruges. Je suis actuellement dans un petit cyber café derrière l'hotel de ville,  et je prends ENFIN du repos. Je ne vous cache pas que je commencais un peu à fatigué et cette première journée de repos me fera beaucoup de bien.

Le sac à dos est posé à l'auberge de jeunesse où je dors, et je me promène dans la ville en claquette, les mains dans les poches, comme un touriste normal. La seule petite différence, c'est que j'ai les pieds recouverts de pansements, et un bronzage qui défie toutes concurrences. J'ai redécouvert un super petit plaisir de personne civilisé : laver son linge à la machine. Parceque ça fait 12 jours que je lave mes frigues au savon de marseille, alors le premier jour on est motivé et on frotte super fort, mais au bout d'une semaine de marche, dès que ça mousse une peu, on considère que c'est lavé. Et aujourd'hui, mon T-Shirt, sent la lessive. Le grand luxe...

Quel bilan tirer de cette introduction française. Je me suis mis en condition pour mon voyage, j'ai perdu les quelques kilos superflus qui me génait pour redevenir l'avaleur de kilomètres que j'étais, je me sent vraiment prèt maintenant à enchainer les étapes. Les pieds se sont remodelés à la forme de mes chaussures (où est-ce l'inverse). Bref, je suis en plein forme.

Les trois jours de mauvais temps m'ont mis en condition, je sais bien que sur un pareil voyage je n'aurais pas quatre mois de beau temps. Je me rend compte maintenant du vrai visage de mon voyage, par exemple, je pensais écrire une heure par jour dans mon cahier, et depuis le début, je n'ai pas du écrire 10 mn, le résultat d'un gros manque de courage à l'issu d'une grosse journée de marche.

J'ai réelement décroché du quotidien, je ne pense plus qu'a mon voyage, j'ai laissé les soucis à Paris, et maintenant, mon corps et mon esprit sont tourné dans le même direction, vers l'Est...

Hier j'ai recu la visite de mon grand frère, de ma mère et de mon beau-père. Je l'ai remerci encore d'avoir fait le déplacement, ca remonte le moral de voir un peu de famille. Le seul problème, c'est qu'ils ont remmenés Nico avec eux, du coups je me retrouve tout seul... Mais pas pour longtemps, puisque Christelle me rejoind bientôt au Pays-Bas.

Donc, je reprend mon voyage demain, direction la frontière néerlandaise. La lituanie se rapporche tout doucement, mais je suis encore très loin de mon but. Il me reste de nombreuses choses à voir, une multitude de villages à traverser et de personnes à rencontrer. Ce n'est encore que le début, la route est longue, très longue...

A bientot,

Adrien

 

Le village de Graveline à la tombé de la nuit depuis la plage.

Photos de la plage

La borne frontière France-Belgique

 Je rentre un peu dans les terres en suivant un canal :

 

Photo de Bruges :

 

 Un peu de famille en Belgique



Publié à 01:47, le lundi 14 juillet 2008, Bruges
Mots clefs :
.. Lien


15 bornes avant Dunkerque, France, 315 Km.

Apparition !!!

Comme à mon habitude, j'ouvrais la marche. Nico ne suivait pas très loin derrière. Le chemin de randonnée, suivait le littoral, grimpait sur la falaise, traversait les cultures, redescendait sur la plage et longeait la mer grise et terne. Les gouttes de pluie me fouettaient le visage. A l'abris sous ma capuche, j'avançais tête baissée, dans le but de cloturer l'étape, et de me mettre au sec. Alors que je me retournais pour voir si mon camarade de marche suivait toujours, je le vis le nez en l'air, le regard pointé vers le ciel. Je regardais dans la même direction, et c'est là que je vis, sorti de derrière les nuages, un énorme disque ardent. De mémoire d'homme, je ne me rappelais pas avoir vu quelque chose de la sorte. Autour de moi, la campagne, habituellement terne, se mit à verdoyer. La mer quitta son manteau gris et terne, et revêtie une belle robe bleue. Les oiseaux se mirent à chanter, et je me sentis soudainement rempli d'une étrange et inhabituelle chaleur. Nico, qui ne lachait pas la forme des yeux me dit : "Je crois que c'est le soleil !".

Trève de plaisanterie, ça fait deux jours qu'il fait beau. Je ne dis pas qu'on se tape pas une petite averse de temps en temps, mais après ce que l'on a vécu, c'est rien du tout. On se trouve ce soir dans un petit village avant Dunkerque, et demain, adieu la France, et bonjour la Belgique.

Ca fait du bien de retrouver le plaisir de marcher. La mer est superbe et les plages du nord magnifiques. On en profite vraiment.

Sinon, coté santé ca va pas trop mal, j'ai juste un pied qui a hérité de deux superbes cloques, et un dos qui me fait une petite crise d'acnée juvénile du au frottement du sac à dos. C'est Nico qui joue à l'infirmière tous les soirs.

Bon, je crois que c'est tout pour les nouvelles, la caravane continue sa montée vers le nord.

Prochaines nouvelles à Bruges dans trois jours,

A bientôt.

 

 

On avance sous la pluie.

 

Vue sur le Cap Gris Nez (le cap tout en haut sur la carte de France)

Vue sur la plage depuis les dunes

Où marche Nico ?

Le Cap Blanc Nez

Vue depuis le Cap Blanc Nez, sur le Cap Gris Nez.

Beffroi de Calais

Sèche-linge ambulant

Folie dans le désert

Perdu...

La plage



Publié à 06:33, le vendredi 11 juillet 2008, Dunkerque
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 1 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques


Derniers articles

Frontière lituanienne. 2 484 Km.
Mikolajki, Pologne, 2 300 Km.
Olsztyn (Varsovie), Pologne. 2 120 Km.
Torun, Pologne. 1 840 Km.
Poznan, Pologne. 1 700 Km.

Menu


Amis

stepharion
nchanut