RETOUR AUX SOURCES

Boulogne sur Mer, France, 245 Km.

Bienvenue chez les Ch'tis !!!!!

Je laisse la Normandie derrière moi, et Christelle aussi que je revérai dans dix jours, aux Pays-bas. Avec Nico, on rentre dans la Somme, mais pas pour longtemps, juste le temps de contourner la baie de Some et nous voila dans le Nord-Pas de Calais.

C'est impressionnant comme les régions sont différentes les unes des autres. En trois jours, on est passé des hautes falaises normandes, aux marécages de la Somme, et maintenant, ce sont les dunes de sbles du Nord-Pas de Calais.

Par contre, il n'a pas cessé de pleuvoir depuis que l'on est rentré dans le Nord !!!! Ce qui n'arrange pas trop notre moral. Ce soir on se trouve à Boulogne /Mer, on longe la côte toute la journée, et on à craqué pour une petitenuit à l'hotel, parceque la tente, c'est marrant 5 mn, mais au bout de trois jours de pluie... De plus, à l'office de tourisme, il nous ont dit qu'il allait continué à pleuvoir, jusqu'à la fin de la semaine. Alors on réfléchi, on se pose des questions, rejoindre la Belgique par l'intérieur plutôt que par la côte, on ne sait pas encore quoi faire, on verra, mais c'est vrai que la pluie, c'est démoralisant.

Sinon, on fait de belle rencontre, traverse de jolies paysages (coup de coeur pour St Valery sur Somme et sa baie) C'est vrai que c'est plus facile d'avancer à deux, car la difficulté est la quand même, les kilomètres défilent et le corps commence à en ressentir les conséquences, ampoules, courbatures, tendinites. Alors une bonne pluie par dessus ça, je vous laisse imaginer...

Normalement, dans 5 jours je rentre en Belgique, j'espère que le temps aura changé, mais pour le moment, je ne garde pas une superbe image du Nord-Pas de Calais. Désolé pour les nordistes.

A très bientôt,

Adrien

 

En avant les photos :

 

En quittant la Normandie :

 

La baie de Somme à St Valery :

 

Peut-être que ça irait plus vite en voiture !!!!

 

On approche des plages du Nord :

 

 

Les cabanes de plags à Berck sur Mer :

JE VEUX DU SOLEIL !!!!!!

 

 

Toujours plus loin

 

Les deux aventuriers du pas de Calais

 



Publié à 03:22, le mercredi 9 juillet 2008, Octeville-sur-Mer
Mots clefs :
.. Lien


Le Tréport, France. 140 Km.

Salut à tous !!!!

La rando continue, la barre des 100 Km est passée....

Les chevilles ne font plus mal, et le moral est bon.

J'ai retrouvé Christelle et Nico à Dieppe, Nico a aimé, il vient de signer pour une semaine, si il s'avait ce qui l'attend.

Le temps est tout ce qu'il y a de plus normand, si vous voyez ce que je veux dire...

Bon, bah la caravane avance tout doucement, mais surement. Il y a de nombreux campings le soir pour faire de bonnes haltes réparatrices, puis les petites villes cotières représentent tout ce qu'il y a de plus sympathiques ( quand il ne pleut pas )

A bientôt pour de prochaines nouvelles,

Adrien et Nico

PS : Merci pour vos mails et vos commentaires

Et voici les photos : 

La côte d'Albatre, tôt le matin, à marée basse.

 

Veules les Roses, le plus petit fleuve France

 

 

Un petit couché ce soleil à Dieppe :



Publié à 17:31, le lundi 7 juillet 2008, Octeville-sur-Mer
Mots clefs :
.. Lien


Saint Valery en Caux, France. 78 Km.

Salut à tous,

Comme convenu, je suis parti hier, accopagné de mon père. Le départ c'est bien déroulé, non sans une certaine émotion.

Rapidement, je me suis retrouvé, à longer les falaises de la cote d'Albatre, toujours aussi magnifique, même quand on l'ai connais par coeur, comme le normand que je suis.

 

La première nuit, au dessus de Fécamp, près d'un champ d'éolienne, c'est déroulé sans encombre, excepté l'orage, qui à éclaté hier soir, allant en contradiction avec la superbe journée que j'ai passé.

Ce matin, je suis rentré dans Fécamp, puis j'ai repris le chemin de l côte, pour finir ma journée à St Valery en Caux, magnifique port de plaisance.

Je vais ralentir un peu la cadence, car mon corp, notament mes chevilles, commence à me dire que je suis parti un peu vite, égal à moi même... C'est normal, les débuts sont toujours difficile, et il bva me falloir un encore un peu de temps, pour redevenir une machine à avaler les kilometres.

Désolé, de ne pas m'attarder, pourtant, j'ai tellemnt de choses à raconter, mais je vais en garder pour plus tard.

A bientôt, 

Adrien



Publié à 03:27, le vendredi 4 juillet 2008, Octeville-sur-Mer
Mots clefs :
.. Lien


Octeville sur Mer, France. 0 Km.

 Lao Tseu disait "Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas." Demain, à cette même heure, je prendrais le départ tant attendu de mon retour aux sources.

L’idée est simple, rejoindre à pied Kėdainiai en Lituanie, ville natale de mon arrière-grand-mère, depuis Octeville sur Mer, mon propre village natal en Normandie.

Ces six derniers mois, ont été consacrés à la construction et l’élaboration de ce projet pédestre, et demain sera la concrétisation d’un rêve que je muris depuis trois ans.

Depuis toujours fasciné par mes origines baltes, je me devais de m’y rendre un jour, je ne savais pas que ce serait à pied. Disons qu’un « petit » voyage à Compostelle, m’a fait comprendre que la marche à pied ouvrait des perspectives bien plus grandes qu’avec n’importe quel autre moyen de transport. Et puis, je me voyais mal faire un retour aux sources en sautant dans un avion, et arriver là-bas, sans même me rendre compte que je suis parti.

Certains extrémistes de la marche à pied dirait « Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte ». Je pense que dans mon cas, la destination à autant d’importance que le voyage, car si je n’avais pas une bonne raison d’aller en Lituanie, qu’est-ce qui me motiverai à parcourir 3 300 Km à pied, dormir sous une tente pendant 4 mois, et avancer ainsi sur les routes d’Europe.

Je vais essayer de tenir ce blog à jour le plus souvent possible, vous y trouverez photos et news de mon voyage.

Ceux qui veulent me rejoindre pour quelques jours de marche sont les bienvenus, il y a d’ailleurs un bon nombre d’amis, qui se sont libérés pour venir me retrouver tout au long de mon voyage.

Il ne me reste plus qu’a partir, souhaitez moi bonne chance, ou plutôt bon voyage…

Adrien

 

Partir loin, partir ailleurs, partir derrière l’Himalaya ou derrière les cordillères. Partir au bout du monde. Mais aussi partir moins loin, moins ambitieux. Partir pour partir. N’importe où, à l’endroit de rupture, de légende, d’aventure.

Partir ne serait-ce qu’un seul jour. Partir une semaine ou un mois. Partir sans prévoir de date de retour. Partir sans rien prévoir.

Partir pour toujours ? Attention ! Il y a danger de retomber dans une autre routine. En effet, s’assumer au jour le jour devient l’équivalent d’un travail à plein temps. Être un galérien du voyage n’est pas du genre à épanouir qui que ce soit.

Partir donc. Mais si possible à pied. Parce qu’au lieu de traverser les choses on les côtoie. Parce qu’au lieu de croiser les gens on les accompagne. Parce qu’au lieu de filer à travers le pays on file son chemin, au pas à pas, comme l’araignée tisse sa toile. Parce que le paysage, qu’il soit plaine ou montagne, déprimant ou enthousiasmant, est à la fois notre prisonnier et notre geôlier.

A pied, parce que marcher c’est retrouver son instinct primitif, sa place et sa vraie position. Son équilibre mental et physique. C’est aller avec soi, sans autre recours que ses jambes et sa tête. Sans autre moteur que celui du cœur, celui du moral.

A pied, parce que c’est retrouver la grâce tout en perdant sa graisse, ses préjugés. Se purifier, retourner à l’originel même si, parfois, le sable est radioactif, l’eau des glaciers polluée, la nourriture empoisonnée.
Marcher c’est perdre peu à peu tout ce que l’on a acquis de superflu – y compris les superlatifs. C’est se mettre en question et en route dans un monde mécanisé. C’est ressentir et entendre presque aussitôt les réponses de son propre corps confronté à une nouvelle expérience. Marcher, c’est se mettre à l’écoute du corps qui n’en revient pas d’être ainsi sollicité et libéré. Cela peut devenir un jeu égoïste ou simple divertissement, selon les états d’âme.

Jacques Lanzmann



Publié à 08:03, le mercredi 2 juillet 2008, Octeville-sur-Mer
Mots clefs :
.. Lien


4 jours en plus à attendre !

Salut à tous, les soucis commencent, enfin tout est relatif, disons que mes obligations scolaires m’obligent à repousser la date de départ de « Retour aux Sources ». 

Pas longtemps, seulement 4 jours.

En fait, j’ai un exam le 01 juillet, alors pour partir le 29 juin, c’est dur !

Du coup je pars le jeudi 03 juillet.

Bon bah ça fait 4 jours de plus à attendre, c’est pas très grave.

Allez, je vous tiens au courant !!!! 

Publié à 12:31, le jeudi 5 juin 2008, Octeville-sur-Mer
Mots clefs :
.. Lien


Et voici l'itinéraire :

 

 



Publié à 11:35, le mardi 1 avril 2008,
Mots clefs :
.. Lien


Retour aux sources : encore 90 jours...

Salut à tous,

Bon le blog est créé, je vais donc pouvoir vous tenir informé de l'évolution de mon voyage quand celui-ci aura lieu. Et oui, encore 90 jours à attendre, le départ est fixé pour le dimanche 29  juin. Mais j'ai encore tellement de choses à faire avant le départ. Rassembler les informations nécessaires sur les pays traversés : cartographie, état du chemin, balisage du sentier. Je dois également me procurer tous le matériel dont je vais avoir besoin pour avoir un minimum de confort sur ma route. Parcequ'à raison de 35 Km par jour, il va me falloir de très bonnes chaussures pour avancer...

Bon, je vous tiens au courant de l'évolution du projet, en attendant avec impatience le 29 juin.

Allez, à bientôt !!!!!



Publié à 08:32, le mardi 1 avril 2008,
Mots clefs :
.. Lien


{ Page précédente } { Page 2 sur 2 } { Page suivante }

Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques


Derniers articles

Frontière lituanienne. 2 484 Km.
Mikolajki, Pologne, 2 300 Km.
Olsztyn (Varsovie), Pologne. 2 120 Km.
Torun, Pologne. 1 840 Km.
Poznan, Pologne. 1 700 Km.

Menu


Amis

stepharion
nchanut